La magie des rencontres

1er chèque

1er chèque signé et remis pour L se réalisent !

7, pas moins. C’est le nombre de pharmacies situées en seulement 3 rues, dont la mienne. Enfin celle où je vis.

Jusqu’à la naissance de mon bébé je n’ai pas le souvenir d’avoir vraiment prêté attention aux pharmacies dans lesquelles je me rendais. D’autant que mes passages n’étaient que ponctuels.

Après la naissance de mon bébé, j’eu le sentiment que la pharmacie devenait une extension naturelle de notre appartement. Quand je n’étais pas dans mon salon ou dans la chambre de notre bébé, c’est que je me trouvais tout simplement… à la pharmacie !

Mon besoin de me sentir bien au sein de ce lieu augmenta proportionnellement à ma quantité de visites. Et bientôt, je m’aperçus que mon corps, plus précisément mes jambes, faisaient le choix de me mener exclusivement au sein de l’une d’entre elles. Quitte à réaliser un véritable détour.

Ce qui ne me posait pas de problème particulier en soi puisque je (mes jambes) choisissais spontanément de m’y rendre. Mais je finissais par trouver ce phénomène malgré tout curieux, particulièrement lorsque l’on se balade en mode « convoi exceptionnel bébé-poussette-sac à langer-sac à main-sacs des courses… et que l’on a qu’une (incommensurable) hâte, celle d’arriver enfin chez soi et de tout laisser tomber ! Sauf le bébé bien sûr mais lui se trouve douillettement installé au fond de sa poussette ou dans le creux de son porte bébé, en train de roupiller paisiblement. (Ou pas !…)

Un jour, alors que… 

une rencontre à suivre dans l’article « De l’improbable à l’inattendu… »

Cendrine Genty

Présidente & Fondatrice L se réalisent. Journaliste & Productrice TV.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre e-mail n’apparaitra pas

Vous pouvez utiliser ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>