Ex-juriste en finances devenue prof de yoga à Saint Barth ! Une recette toute en saveurs !

Be, 30 ans dans quelques mois, anciennement juriste spécialisée en commerces et finances en France, aujourd’hui prof de yoga et de barre à St Barthélemy (Antilles françaises).

image4

 

Mon histoire commence comme beaucoup d’entre vous, les événements de la vie, les rencontres, m’ont emmenée vers un autre chemin (surement pas par hasard), celui de pouvoir murmurer à l’esprit des gens, et les amener sur la voie de la conscience.

J’ai découvert le yoga un peu par hasard, un professionnel de santé m’ayant vivement recommandée cette activité, pour éviter de me torturer l’esprit avec ce petit moulin, cette voix interieure qui me parlait sans arret, communement appelé « mental ».

Ca a été une révélation.

image5.PNG

J’avais déjà commencé à faire des saisons à droite à gauche, en ayant laissé tomber mon boulot de juriste, car la mentalité de mes clients me sortait par le nez. Je m’étais par ce biais vite rendue compte que je préférais avoir un metier moins « glorieux », mais un cadre de vie particulierement beau, montagne, bord de mer, etc…
Cest comme ca que j’ai atterri à St Barth.

C’est toujours un peu stressant, voire plus, de tout quitter, vendre voiture maison, mobilier, tout en ne sachant pas ce qui nous attend.J’ai pris le 1er boulot que j’ai trouvé la bas: vendeuse dans une boutique de luxe. J’ai continué à pratiquer le yoga ici…

Et puis il y a eu un choc emotionnel, et l’envie de fuir ma vie.

Ca faisait deja un moment que ca me trottait, je me disais que je voulais en faire mon métier. Pourtant pas évident ici, ile paradisiaque de 25km carré, avec  déjà une bonne dizaine de prof de yoga… J’ai farfouillé sur le net, ai decidé de ma destination, et suis tombée sur la photo d’un petit studio en bambou sur une plage sauvage à l’autre bout du monde.
Bali !

Sans réfléchir j’ai rempli ma feuille d’inscription, ai rédigé mes motivations. En moins d’une semaine, mon dossier était accepté, validé, billets d’avion pris.

J’ai suivi une formation de rêve à apprendre le comportement humain, la connaissance de l’anatomie, appris à enseigner, écouter les légendes et textes anciens du yoga. Très dur physiquement et émotionnellement, plus la barrière de la langue.

Et puis retour à la realité, à peine rentrée à St Barth, je voulais repartir quelques mois, mais la vie en a décidé autrement puisque j’ai rencontré mon mari. Il n’était plus du tout question de quitter ce paradis.

image2-2
Je vis donc ici depuis 5 ans, sur cette île aussi bling bling que sauvage, se developpant en matiere de bien-être à une vitesse folle.
Difficile de trouver sa place parmis les profs de yoga exercant depuis des années sur notre petit caillou. Ca n’a pas été toujours facile, mais je persevère, encore aujourd’hui.

J’ai « la chance » (parce que je l’ai créée) de pouvoir partager mes journées entre des cours collectifs en association et dans une salle de sport, des sessions privees dans des villas de rêve et hotel 5*. Décidant de ne pas m’arrêter là, le marché du yoga étant un peu saturé, je rentre tout juste de Miami ou j’ai été formée par les n•1 des studios de yoga et barre, aux usa, à cette nouvelle discipline.

La méthode barre est un mélange de yoga, pilate et exercices de ballet a la barre, une sorte de fitness intelligent pour le corps, combiné a ce fil conducteur de l’esprit.

Voici ma recette pour (réussir à) changer de cap! Oui oui, je ne dit pas que j’ai réussi professionnellement, c’est encore un peu en travaux…

 

image3-2

 

Commencez par 150g d’exploration:
Peu importe votre projet, observez, analysez le marché, en France, mais aussi à l’étranger (c’est fortement probable que quelqu’un ai eu la même idée que vous, à part s’appeler Einstein, et vous allez pouvoir piquer des idées, ici et là. Que Dieu bénisse GOOGLE).

Regardez partout, explorer, aller voir la concurrence, cherchez des videos, créez votre base de recherche pour vous, qui pourra vous servir au fil de votre avancée.

Une sorte d’inspecteur gadget, Colombo, ou Derrick ( tout dépend de votre génération!)

Une petite précision d’ailleurs, prenez des notes! Aller hop on va s’acheter un petit carnet, on note tout ce qui nous passe par la tete, toutes les idees, bonnes ou mauvaises, ça vous permet ensuite de faire le tri, d’être réaliste, et vous verrez que souvent, les premières idées sont les meilleures.

Ajoutez à cela 500g de rêves:
J’ai l’habitude de dire « visez la lune, vous atteindrez les étoiles »
Ce que je veux dire par là c’est : projetez vous! Imaginez vous dans quelques années avec votre reussite, et décrivez ce que vous voyez (sortez votre crayon).

Ca, ça s’appelle la loi de l’attraction, c’est à dire qu’en vous concentrant sur quelque chose de précis, en étant convaincu de cela, et en y pensant très régulièrement, vous émettez en quelques sortes des vibrations, comme toutes vos pensées. Ces vibrations attirent des vibrations similaires présentes dans l’univers, qui vous renvoient ce que vous désirez! Easy! Un service cosmo postal d’ondes !

Sans rire, la pensée positive et l’attractivité, ont un impact énorme sur la manière dont évolue votre projet. Pour ceux qui on vu la scène dans le film LES PETITS MOUCHOIRS, c’est exactement le même principe que les pots de riz, l’un a coup d’amour et de bisous, l’autre, d’injures en veux-tu en voila. Si ça ne vous dit toujours rien merci de googler : expérience du riz Mazaru Emoto.

Un bol d’audace:
Lancez-vous, prenez vos jambes à votre cou (pour être polie, mais voyez plutôt l’image de ce qui se trouve entre les jambes de nos homologues masculins).

Croyez en vous, soyez convaincue de ce que vous faites pour votre projet et ce que vous dites. Une très bonne amie m’a dit un jour : si tu es convaincue, tu seras convaincante.

Il y aura toujours des personnes qui essayerons de vous apporter des points negatifs, remarques desobligeantes, etc… Les filles, il faut passer outre ça. Typiquement un truc de gonzesse : la remise en question, le doute, « mais si untel avait raison »… Vous êtes toutes plus fortes que ca, c’est votre mental qui vous fait douter, reculer, alors même qu’il n’y a aucune raison matérielle.

C’est a ce moment que vous fermez les yeux, respirez et que vous sortez votre guerriere intérieure, pour y aller encore plus motivée.

Vous créez vos désirs les plus profonds, ce n’est pas de la chance, vous aller vous battre pour cela.

1 soupçon de methode:
Ne brûlez pas les étapes, commencez par le debut, et une fois que vous avez l’idée, on pense a la forme.

Commencez par la base : statut juridique, administratif, déclarations etc…je vais pas vous apprendre ce que vous savez déjà.

Par contre ce que je peux vous affirmer, c’est que pour toutes questions juridique, notamment, la forme de société, le statut d’indépendant, vous pouvez bénéficier de consultations d’avocat gratuites auprès des maisons de la justice ou tribunal d’instance, renseignez vous auprès de votre mairie, il se peut que cela soit toujours les 1er lundis du mois. (D’ou l’importance de votre carnet️).

Pensez à Pôle Emploi également qui finance les créations de d’entreprise, à un montant non négligeable.
Répondez aux différentes questions : où, quand, comment, avec qui, pour qui, pourquoi?

 Mettez y une bonne Cuillère à Soupe de conscience :
Observez ce qui se passe au cours de vos avancées, j’ai bien dit observez, non pas « p**** de m**** j’ai été nulle à ch****« .

Essayez d’avoir conscience du chemin que vous parcourez et de ce que cela nécessite chaque étape d’évolution de votre projet. Je m’explique : lorsque toutes les démarches que vous faites ouvre une nouvelle porte, puis une nouvelle, sans aucun obstacle, vous engageant encore plus vers votre objectif, foncez!

Ne vous posez pas mille questions, vous aurez tout le temps nécessaire pour vous angoisser plus tard (« ça va beaucoup plus vite que ce que j’avais prevu », « je ne suis pas prete », « je ne vais pas pouvoir tenir les delais » dixit la fille jamais contente)

Qu’on soit bien clair:
1/ pas de NE, éviter les négativité (loi de l’attraction), le mot d’ordre c’est POSITIVITE!

2/ c’est votre bébé, vous avez passé des nuits blanches, fait des brainstorming entre copines, (et entre vous et vous-même aussi), alors quoi? allez y bon dieu!

D’un autre cote, il se peut aussi que des portes se ferment et celles auxquelles vous n’aviez même pas pensé s’ouvrent.. Il n’y a pas de mot là : qu’est ce que vous attendez?

D’expérience, il arrive même que vous ayez fait une croix sur certaines options à l’élaboration de ce projet car pas pour vous, un simple non, sans trop savoir pourquoi. La porte sur laquelle vous misiez tous vos espoirs s’est lâchement claquée devant votre nez. Vous êtes au fond du gouffre, vous dégringolez l’escalier, bref, les femmes nous sommes très douées pour se faire une montagne d’un évènement.

Et bizarrement, l’option initialement refusée, oubliée, apparaît comme une petite lueur, et même pire, reste votre dernière option…

C’est l’histoire de la vie (BO du roi lion en tête pour le reste de la journée), votre dharma, le chemin de votre vie, se met en place indépendamment de vous, il faut que vous soyez ouverte à cela, pour ne pas camper sur ses opinions et louper THE OPPORTUNITE.
Je ne parle pas de : « si j’ai tous les feux au vert, la banque signe mon prêt » , vous m’avez suivie hein.

 Une bonne dose de sport:
Parfois vous en avez plein la tête, plus rien n’a de sens, vous voyez flou. Dépensez vous, ça fait cliché mais « un esprit sain dans un corps sain » ce n’est pas une légende.

Au début,  si le sport ce n’est vraiment pas votre truc, donnez vous 2-3 coups de pieds aux fesses. Vous allez voir vous allez devenir accro, il vous faudra une dose régulière.

Il faut vous défouler, sortir les stress, les peurs, les angoisses, les négativités. Choisissez ce qui vous inspire, boxe, cycling, running, yoga…

Une petite préférence pour le yoga bien évidemment puisque c’est le seul qui combine, renforcement musculaire, repiration, détente & domptage du mental. Non et puis cela serait dommage de se casser une jambe, en essayant de donner un coup de pied retourné dans un sac de frappe, en mode Jackie Chan.

Franchement, je ne cherche pas à vous convaincre (quoique) mais il existe des types de yoga divers et varies, dynamique, lent, relaxant, accès sur le spirituel, etc…  Mais si c’est rester assis en tailleur pendant une heure en chantant OM  qui vous arrete, je vous garantie que vous vous trompez ! Et en bonne reconversionneuse professionnelle qui se respecte, vous êtes ouverte d’esprit et ne campez pas sur vos positions, j’entends bien, essayez donc le yoga vinyasa :)
En conclusion, se sentir bien dans votre peau vous emmènera plus loin, et vous permet d’y voir plus clair.

 

Portez 50 ml de persévérance à ébullition:
Je ne vais pas vous mentir, il y a des moments pas évident, voire dur, ou la confiance tombe, les résultats n’avancent pas, aucune solution ne se décante, vous vous posez un milliard de questions.

Une fois encore je vous dirai d’aller à un cours de yoga, de vider votre tête en faisant taire ce de mental. (Résiste, prouve que tu existes…!)

Ne baissez pas les bras, c’est normal. Toute graine plantée fini par germer, peu importe le temps que cela prend.

 

Le tout saupoudré de karma:
Peut importe vos croyances, les efforts, le stress, la fatigue que vous avez mis dans votre gateau, croyez en la vie, remerciez l’univers. Tout vous sera retourné à un moment ou un autre.

Dernier petit conseil : écrivez sur un papier comme une lettre au père Noël, ce que vous souhaitez le plus au monde, tout en positif,  au présent, comme si vous y étiez et soyez en convaincue, mettez le tout dans une petite boite (rouge de préférence).

Le tout un soir de pleine lune, encore plus puissant, et laissez la magie opérer.

Ne levez pas les yeux au ciel, essayez ça ne vous coûte rien, au pire, ça marche!

Xoxo yoga girl.

image3-2

Cendrine Genty

Présidente & Fondatrice L se réalisent. Journaliste & Productrice TV.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre e-mail n’apparaitra pas

Vous pouvez utiliser ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>